vendredi 25 juillet 2014

Encyclopédie: "D" comme : "don de soi"/ "Dépassement"


Si la soumission, dans certaines pratiques,  ne vous impose pas un choix de volonté, d'acceptation, de courage, de crainte face a vous même, celle-ci n'a aucune valeur de dépassement de soi...

"Vouloir s'offrir" doit être le catalyseur  déterminant de la personne soumise,  sa volonté de passer outre, être capable de faire "fi" de sa personnalité, d'humilité aussi.

La peur, la contrainte sont le moteur essentiel de la cérébralité  qui reste puissante et mystérieuse, elle influence chaque instant de nos relations B.D.S.M.



Beaucoup de personnes se contentent d'une simple  relation superficielle, motivée, avant tout, par un besoin pulsionnel, sans échange, elles ne pourront jamais évoluer, restant sur des frustrations, des interrogations, des limites non explorées.

Le S.M se  pratique avec des règles précises entre la personne dominante et la personne soumise, la tolérance étant nécessaire pour permettre à chacun de s'épanouir.

2 commentaires:

  1. Bonsoir ma Maîtresse,

    La peur, ou en tous cas la crainte, le désir de se surpasser, sont aussi les composantes qui non seulement apportent du "piment" à une relation B.D.S.M., mais en plus permettent à la personne soumise d'en retirer une satisfaction personnelle.
    Réaliser une tâche banale apporte beaucoup moins de plaisir qu'arriver à réaliser quelque chose de difficile...
    Au même titre que l'alpiniste qui arrive à atteindre un sommet réputé difficile, la personne soumise qui arrive à aller plus loin que ce qu'elle pensait être ses limites,va en retirer une grande satisfaction personnelle.
    S'y ajoute, à mon sens, une particularité fondamentale; celle que l'on réalise cette performance pour la personne à qui on s'offre...
    Où l'on arrive à la notion de "don de soi" qui va de pair avec ce que l'on offre. Si ce "don de soi" consiste à se faire plaisir sans faire d'efforts, peut-on parler de don de soi ?
    Réciproquement, réussir à faire fi complètement de son corps pour une personne dans des situations de souffrances infligées que l'on ne supporterait sans doute pas venant de n'importe qui est une preuve de réel don de soi et contribue largement à la satisfaction de la "performance" accomplie...

    Avec mes plus chaleureux hommages,

    Votre soumis

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Ludic

    L'essentiel est dans ton commentaire!

    Ta Maîtresse.

    RépondreSupprimer